Alexandria Ocasio-Cortez

Alexandria Ocasio-Cortez : La jeune élue en guerre contre les lobbies.

En pleine assemblée, la démonstration implacable pour dénoncer lobbies et conflits d’intérêts aux USA d’Alexandria Ocasio-Cortez, plus jeune élue au Congrès Américain.

Les lobbies en France

EN FRANCE … Le 28 août dernier, Nicolas Hulot prenait l’exécutif de court et annonçait sa démission en direct à la radio. Depuis, de nombreux médias annoncent ou dénoncent le poids des lobbyings comme responsable du renoncement du «Monsieur Environnement» d’Emmanuel Macron.

Ces lobbies sont recensés par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui dénombre 1 613 représentants de «groupes d’intérêt» opérant en France. Parmi eux, environ un tiers n’a pas déclaré d’activités de lobbying et le millier actif a déclaré un peu plus de 5.000 activités. Un milieu qui paraît restreint mais qui va jusqu’à dépenser des sommes très importantes pour influencer les décisions politiques.

Les lobbies en détail

Lobby n°1 : l’énergie

Comme dans de nombreux pays, en France, c’est le secteur de l’énergie qui est le plus puissant des lobbies. Et ce n’est pas nouveau, puisqu’en 2013, à la suite de la démission de son successeur, Corine Lepage, ancienne ministre de l’Environnement déclarait déjà que «les lobbies nucléaires et pétroliers sont les plus puissants lobbies d’Europe».

Lobby n°2 : les banques

En seconde place de ce Top 5 des lobbies les plus puissants de France, on retrouve le secteur de «l’économie». Derrière ce nom du classement se trouvent des banques de dépôt (BNP Paribas), mais également des assurances (Axa) et des banques d’investissement (Natixis).

Lobby n°3 : la fiscalité

Un autre domaine inattendu se hisse à la troisième place, c’est celui de la fiscalité. Cette présence dans le haut du classement s’explique par le fait qu’il s’agit d’un secteur dans lequel sont impliquées de nombreuses entreprises. À titre d’exemple, Air France — KLM a déclaré à deux reprises des activités de lobbying liées à la fiscalité.

Lobby n°4 : la santé

Plus proche du grand public, le quatrième secteur le plus présent dans le microcosme du lobbying français est la santé. S’il est moins surprenant de voir ce secteur parmi les cinq plus influents, c’est parce que ce lobby a été particulièrement visible ces dernières années. De ses victoires, comme la vente de 94 millions de vaccins contre la grippe H1N1 à la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, à ses défaites, comme lors du scandale du Médiator, ce lobby est réputé pour être d’une efficacité redoutable dans l’hexagone.

Lobby n°5 : Environnement et agriculture

La cinquième et dernière place de ce classement des lobbies se dispute entre le secteur de l’environnement, représenté par de nombreuses associations et ONG de défense de l’environnement d’une part, et le secteur agricole d’autre part.

Hors concours : nucléaire, chimie, tabac et spiritueux

On ne vous parlera pas non plus de l’image très négative du lobbying à la solde du nucléaire, des fabricants de spiritueux, de cigarettes et de produits chimiques toxiques, voire des engrais chimiques ou désherbant en tout genre … style Monsanto et consort …

Voila un travail supplémentaire auquel celles et ceux qui se mettront sur une liste pour les européennes, ne doivent pas ignorer … car tel est la source conflictuelle de ce que vivent les gens dans la rue, les citoyens lambda et autres gilets jaunes dans le monde.

Association des citoyens de France

CONTACT

Pour nous écrire … envoyez nous un email sur l'adresse suivante : citoyens.france30@gmail.com, nous vous contacterons au plus vite.

En cours d’envoi

©2019 Citoyens de France | Créé avec ❤️ par : W5D Productions | Web Agency Digitale en Occitanie

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?