debat-national de meudon

Je sors tout juste du grand débat de Meudon qui a eu lieu au complexe sportif René Leduc. J’étais venue par curiosité tout en n’attendant pas grand chose de ce dernier.

Des citoyens présents non représentatifs du peuple

Ma première constatation en rentrant dans la salle était que la moyenne d’âge était très élevée. J’étais l’une des personnes les plus jeunes. Les personnes présentes à mon avis n’étaient représentatives ni du peuple français ni des meudonnais. L’événement se déroulait en même temps que l’acte XII des gilets jaunes, donc il était logique que ces derniers ne soient pas là.

Le maire de Meudon, Denis Larghero a introduit le grand débat en insistant sur l’anonymat des citoyens inscrits sur le site pour répondre à une peur d’être fichés. Cependant, l’entreprise privée Respublica qui encadrait le débat a sûrement nos noms que nous avons écrit sur une feuille d’émargement. Je voudrais souligner l’inutilité de la démarche même si elle partait de bons sentiments. De plus en plus, l’espace privé empiète sur l’espace public et cela est bien dommage.

Transition écologique absente

En arrivant sur les tables, nous devions nous répartir par groupes réfléchissant sur les quatre thèmes imposé. Sur chacune d’elles, nous attendait une bouteille d’eau en plastique accompagné des verres en plastique assortis. Nous pouvons en déduire que la transition écologique n’est vraiment pas prête a débuter. Tout ce plastique ça sert à quoi? L’état ne fait pas d’efforts à ce niveau là.

Précarité dans le domaine de la recherche

Parmi les interventions qui m’ont le plus marqué se trouve celle de ce chercheur qui travaille a l’observatoire de Meudon et qui dénonçait la précarité dans le domaine de la recherche en France et la fuite des cerveaux. Il racontait que l’observatoire est un lieu de travail dangereux avec des chutes de pierre et que c’est pour cela qu’il est fermé au public.

En conclusion, je fais la remarque que les hommes politiques de la République En Marche ne prennent en compte que les propositions qui vont dans leur sens, comme l’a prouvé le député Jacques Maire en retenant principalement qu’il fallait insister sur la réforme des retraites, pour reculer encore plus l’âge de départ. J’en ressors avec l’impression que ce débat n’est vraiment que du flan.

Hélène Le Dauphin – Meudon

CONTACT

Pour nous écrire … envoyez nous un email sur l'adresse suivante : citoyens.france30@gmail.com, nous vous contacterons au plus vite.

En cours d’envoi

©2019 Citoyens de France | Créé avec ❤️ par : W5D Productions | Web Agency Digitale en Occitanie

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?